le Piwis à quoi ça sert !

PIWIS permet aux spécialistes d’établir un diagnostic de votre véhicule, en accédant à l’ensemble des boîtiers à tous les niveaux, ainsi qu’aux manuels de réparation incluant la résolution de pannes.
PIWIS possède aussi une connexion « réseau » pour accéder à la première mouture du « Porsche Partner Network ».
Ces outils, préalablement destinés aux professionnels, représentant un coût de 10 000 à 15 000 euros environ, nécessitent, de plus, l’adhésion à un abonnement (mises à jour et support) de plusieurs milliers d’euros par an.
En conséquence, tout technicien Porsche se sentait obligé d’utiliser PIWIS ou des copies plus ou moins fiables mais onéreuses.
Le PIWIS II est aujourd’hui en PANASONIC CF-30, comportant une sonde VCI-SAMTEC  (disque dur – difficile d’utilisation).
Confrontée à cet outil couteux, une société a mis en place un outil adaptable, simple et moins cher, censé se substituer à PIWIS. La Société DURAMETRIC (américaine) a donc mis sur le marché son logiciel Durametric à cet effet le 1er/01/2006.
Il s’agit d’un logiciel léger, et facile d’utilisation puisque adaptable sur un ordinateur portable grâce à un câble USB. Cependant, 9 ans après (avec 2 à 4 mises à jour par an), bien que semblant satisfaire de nombreux utilisateurs, les résultats sont largement inférieurs à PIWIS (de l’ordre d’au moins 80 % – sauf pour l’obtention de la partie de la couche soft, présentant une interprétation anglaise pas claire).
RESULTAT : RIEN d’exceptionnel pour un coût compris entre 400 à 800 euros (selon versions et options).

Par ailleurs, les chinois se sont attaqués au système ; ils l’ont baptisé PIWI (sans « S »). On peut se procurer ce câble à raison de 20 à 50 euros avec version du logiciel 3.0.15 de janvier 2007, ou version 5.1 de juin 2008.

RESULTAT : le chinois PIWI = matériel bas de gamme, et dépassé depuis plus de 8 ans.

A ce jour, le rapport PIWIS serait primordial pour 95 % des acheteurs de 996/997/986/996 atmosphériques.
Ce rapport représente intrinsèquement la lecture simple des valeurs gardées en mémoire pour ce concerne ce qui suit :
1/ le compteur d’heures du boîtier MOTRONIC .
2 / l’enregistrement des plages de surrégimes
3/le compteur horaire : il tourne au démarrage mais ne se remet jamais à « 0 ».
CONCLUSION : le kilométrage affiché est cohérent ou non ? (Exercice de calcul à effectuer en fonction du nombre de kilomètres et du nombre d’heures affichées)
4/les plages de surrégimes : possibilité de 2 à 6 mouchards (à chacune des plages correspond un certain nombre d’heures)

Maintenant en main le précieux rapport PIWIS, est ce donc l’assurance d’un bon véhicule mécaniquement fiable ???? NON.
PARCE QUE :
les coordonnées enregistrées peuvent ne pas être cohérentes (concernant les plages et le compteur horaire)
des « voyous » proposent sur internet, pour quelques centaines d’euros de redonner une nouvelle jeunesse à votre boîtier.
Aucun lien entre plages de surrégime et casses moteurs (beaucoup d’exemples de rapports PIWIS POSITIFS +++ avec des casses moteurs à la suite).
Si toutes les « classiques » et « youngtimers » étaient équipées de mouchards, on constaterait des 1/2 heures de surrégimes. Or, elles roulent comme des « bombes » !!!!

En revanche, ci-après, ce que l’on peut lire dans un boîtier DME (considéré comme le cerveau de la Porsche).
le nombre d’heures de fonctionnement du moteur permettant d’en déduire une vitesse moyenne en cohérence avec le kilométrage indiqué sur le compteur.
le nombre d’impulsions au-delà de certains régimes moteur
*plage 1 = une impulsion au rupteur
*plage 2 (986/996) et (987/997) = une impulsion à des régimes supérieurs au rupteur. Dans cette plage on trouve aussi le nombre d’heures de fonctionnement lors de la dernière impulsion.
Les impulsions sont des allumages (un tour de moteur toutes les trois impulsions – 6 cylindres à 4 temps), l’heure indiquée représente la valeur du compteur horaire DME, lors du dernier événement enregistré (et non pas le nombre d’heures écoulées depuis le dernier enregistrement, comme certains vendeurs voudraient le faire croire).
Lorsque l’on est en possession de ces valeurs, l’important sera de les mettre en perspective, afin de déterminer la durée globale des évènements, leur gravité, ainsi que le temps écoulé depuis le dernier événement, cela pour chacune des plages.

C’est ce que je mets systématiquement en place afin de « faire parler » les chiffres et d’isoler les informations pertinentes, qui ne sont pas parfaites dans le DME, mais peuvent confirmer une impression. Ce ne sont donc que des mouchards, qui parfois se trompent, mais cependant, peuvent renseigner sur la façon dont le moteur a été utilisé, et à quelle période, SANS PLUS !
ATTENTION : toutes les versions PDK ne peuvent dépasser la plage 2. SEULES, les nouvelles boîtes PDK sur les 991 – phase 2 ainsi que les nouveaux BOXSTER CAYMAN 718 pourront, hélas, lorsque vous serez en mode 0 annuel (palette ou levier), monter au-dessus de la plage 2.
Il est à noter que les plages relevées sont stockées dans un calculateur. Aussi, dans le cas où le moteur a été changé, les plages enregistrées, sur le précédent moteur, resteront présentes. Et, dans le cas où le calculateur a été changé (très courant), il ne reste aucune trace des plages du moteur enregistrées par le calculateur précédent, DONC, BIEN RELATIVISER CES INFORMATIONS !


En effet, PORSCHE a décidé de débloquer ce système sécurisé (pressentant, semble-t-il d’avoir à remplacer des moteurs à plus ou moins long terme).
LES PLAGES D’ALLUMAGE : CAUSES POSSIBLES DU SURREGIME ET EFFETS
Range 1 = 7300 – 7500tr/min rupteur de la voiture : aucun danger, RAS.
Range 2 = 7500 – 7700tr/min frein moteur plus ou moins courant, RAS.
Range 3 = 7700 – 7900tr/min
Range 4 = 7900 – 8400tr/min : A SURVEILLER.
Range 5 = 8400 – 9500tr/min : DANGER.
Range 6 = 9500 – 11000tr/min : DANGER.

CONCERNANT LA VITESSE MOYENNE : On estime qu’une voiture ayant une moyenne de 50 km/h, est une voiture qui a eu un parcours mixte.
Une moyenne de 55 km/h privilégie une conduite principalement sur autoroute.
Une moyenne de 45 km/h privilégie une conduite principalement en ville.
au-dessous de 45 km/h conduite dans les embouteillages
au-dessus de 55 km/h conduite uniquement sur autoroute

N.B. : si une moyenne est trop basse, cela peut signifier que le compteur a été modifié. Si une moyenne est très haute, soit le véhicule n’a fait que de l’autoroute en Allemagne, soit elle a fait beaucoup de circuits.

DONC : RAPPEL DES FONDAMENTAUX
Une voiture – ça s’observe, ça se tâte, ça se sent.
On étudie et examine avec précision l’historique des factures portant sur les 5 voire 6 dernières années antérieures et plus si moindre doute. Souvent, les casses moteurs = DEFAUT DE LUBRIFICATION DE L’ARBRE INTERMEDIAIRE.
Il est toujours utile de se faire accompagner de quelqu’un ayant acquis de l’expérience dans ce domaine.
Si possible, monter la voiture sur un pont, écouter avec attention le moteur tournant au ralenti, en étant placé à l’extérieur de l’auto (attention au bruit de claquement).
Tous ces points atteints on peut envisager de prendre une décision.

N.B. QUESTION : Pourquoi ce rapport revêt-il une telle importance ?
A l’origine ce rapport de tests était destiné spécifiquement aux concessions en interne, leur permettant ainsi de refuser, éventuellement, une garantie.
Les non-initiés ou mal initiés en ont conclu : … « test OK = bonne voiture » … « test NON OK = mauvaise voiture ».
Or, la démonstration est faite que ce test n’est pas du tout probant quant à l’état réel de la voiture. (Mais probant pour le porte-monnaie ! ).
Seuls les Français avaient été séduits par ce test, qui a laissé les Allemands et les Américains tout à fait indifférents..
Tous ces points atteints on peut envisager de prendre une décision.
N.B. QUESTION : Pourquoi ce rapport revêt-il une telle importance ?
A l’origine ce rapport de tests était destiné spécifiquement aux concessions en interne, leur permettant ainsi de refuser, éventuellement, une garantie.les américains tout à fait indifférents

Une Porsche EST et RESTE un véhicule créé pour rouler FORT et VITE. En conclusion, les recommandations ci-dessus devraient permettre d’acquérir une Porsche sans arrière pensée.

No comments yet.

LEAVE YOUR REPLY

Reset all fields